Les patrons de football mexicains ne considèrent pas les chants homophobes comme la discrimination

0
68
EAST RUTHERFORD, NJ - JULY 19: Andres Guardado #18 of Mexico celebrates his goal with teammate Jonathan do Santos #8 in the final minute of overtime against Costa Rica during the quarterfinals of the 2015 CONCACAF Gold Cup at MetLife Stadium on July 19, 2015 in East Rutherford, New Jersey. (Photo by Elsa/Getty Images)

La Fédération de football mexicaine (FMF) a été frappé d’une amende de 30.000 $ pour avoir omis de contester les asmirateurs scandant des mots offenssive homophobes lors des matches internationaux. Les asmirateurs du pays crient souvent les paroles offensives anti-homosexuels aux hommes comme « puto » ou un homosexuel, (souvent – comme une prostituée masculine). Mais Guillermo Cantu, le secrétaire général de la fédération de football du Mexique, dit qu’il prévoit de faire l’appel contre la décision parce qu’il est en désaccord que ce mot est humiliant. Cantu a déclaré: « Pour nous, en tant que la fédération, c’est un chant qui ne nous plaît pas. Nous avons reconnu que certaines personnes ont interprété comme une exclamation homophobe. Nous ne pensons qu’il existe de meilleures façons d’exprimer l’enthousiasme et même de jouer avec l’adversaire de faire pression sur lui. « Le Mexique fait face aux menaces de perdre des points en 2014 après les mêmes paroles offensantes qui ont été utilisés lors d’un match contre le Cameroun.

LEAVE A REPLY

Login with: 
Please enter your comment!
Please enter your name here