Julian Assange a changé d’avis sur la soumission

0
54
LONDON, ENGLAND - FEBRUARY 05: Wikileaks founder Julian Assange prepares to speak from the balcony of the Ecuadorian embassy where he continues to seek asylum following an extradition request from Sweden in 2012, on February 5, 2016 in London, England. The United Nations Working Group on Arbitrary Detention has insisted that Mr Assange's detention should be brought to an end. (Photo by Carl Court/Getty Images)

Julian Assange, le patron de Wikileaks, a refusé de se rendre. Auparavant, il a juré qu’il cesserait de se cacher des autorités américaines et éviter la responsabilité si le président Obama a commué la peine de Chelsea Manning. Comme nous le savons, Manning sera libre en mai 2017. Mais Assange a repris ses promesses.

Dans un communiqué pour le journal The Hill, l’avocat d’Assange, Barry Pollack, a semblé de se retirer de cet offre, en suggérant que le fondateur de Wikileaks ne considère pas son marché satisfait: « M. Assange salue l’annonce que la peine de Mme Manning sera réduite et qu’elle sera libérée en mai , mais cela est assez loin de ce qu’il cherchait. M. Assange avait demandé Chelsea Manning de recevoir la clémence et d’être libéré immédiatement « , a déclaré l’avocat.

En attendant une déclaration de Wikileaks a suggéré qu’il irait seulement aux Etats-Unis «à condition que tous ses droits soient garantis [sic]». « Assange est toujours heureux de venir aux États-Unis à condition que tous ses droits soient garantis malgré la Chambre blanche qui dit maintenant qur Manning n’était pas pour ce qu’on l’a jugé ». L’offre a apparu sur le twitter de Wikileaks plus tôt cette semaine et il n’avait pas fait les affirmations claires à propos du sujet. Il avait simplement dit: « Si Obama a accordé la clémence à Manning, Assange acceptera l’extradition des États-Unis en dépit de l’inconstitutionnalité claire de l’affaire du ministère de la Justice ».

LEAVE A REPLY

Login with: 
Please enter your comment!
Please enter your name here