L’enquête montre que l’intimidation se propage rapidement et il est terrifiante

0
62
ST LOUIS, MO - OCTOBER 09: Republican presidential nominee Donald Trump (L) shakes hands with Democratic presidential nominee former Secretary of State Hillary Clinton during the town hall debate at Washington University on October 9, 2016 in St Louis, Missouri. This is the second of three presidential debates scheduled prior to the November 8th election. (Photo by Scott Olson/Getty Images)

La campagne des droits de l’homme a publié les résultats d’un sondage auprès de la jeunesse américaine qui a montré que les taux d’intimidation ont augmenté rapidement après l’élection présidentielle. L’enquête qui a été menée auprès de plus de 50 000 personnes âgées de 13 à 18 ans et qu’il ont été demandé s’ils étaient confrontés au harcèlement et à l’intimidation depuis novembre. De plus 70 pour cent des répondants ont déclaré avoir été le témoin d’intimidation, des messages haineux ou d’harcèlement depuis l’élection. Parmi ceux qui ont été les témoins de tels actes, il y avaient 79% qui ont dit qu’ils pensaient qu’il avait eu lieu plus souvent depuis le début de la campagne. Et 70 pour cent de ceux qui ont dit qu’ils avaient été les témoins d’un tel comportement, et on a déclaré que cela était fondé sur les préjugés. Ainsi, 63 pour cent ont dit qu’ils pensaient qu’il était le témoin par l’orientation sexuelle et 55 pour cent en raison de sexe.

 » Nous sommes reconnaissants que tant des jeunes nous aient fait confiance avec leurs histoires, et partage leur sentiment et le cœur brisé par la profondeur du climat politique qui les affecte – particulièrement les jeunes de couleur, les jeunes LGBTQ et les jeunes ciblés en raison de leur foi « . Le gestionnaire Gabe Murchison dit à propos du sondage:  » Nous appelons les politiciens à dénoncer explicitement les préjugés et à rejeter le soutien des groupes de haine, et tous les adultes à assumer la responsabilité de la sécurité et le bien-être de nos jeunes « , ajoute Murchison.  » Les jeunes qui ont participé à notre enquête nous ont dit qu’ils avaient besoin de trois choses à la suite de cette élection: leurs identités et leurs peurs prises au sérieux, les adultes pour lutter contre les préjugés et le harcèlement et une chance de s’impliquer politiquement pour faire en sorte que les dirigeants de notre pays sont attachés à la sécurité et l’égalité de tous « .

LEAVE A REPLY

Login with: 
Please enter your comment!
Please enter your name here