L’Arkansas rejette la loi discriminatoire de l’hôpital

0
39
BERLIN, GERMANY - SEPTEMBER 05: A doctor holds a stethoscope on September 5, 2012 in Berlin, Germany. Doctors in the country are demanding higher payments from health insurance companies (Krankenkassen). Over 20 doctors' associations are expected to hold a vote this week over possible strikes and temporary closings of their practices if assurances that a requested additional annual increase of 3.5 billion euros (4,390,475,550 USD) in payments are not provided. The Kassenaerztlichen Bundesvereinigung (KBV), the National Association of Statutory Health Insurance Physicians, unexpectedly broke off talks with the health insurance companies on Monday. (Photo by Adam Berry/Getty Images)

Ce jeudi, une chambre des représentants de l’Arkansas a rejeté un projet de loi visant à permettre aux travailleurs de la santé de refuser certaines catégories des patients motivant par leurs croyances religieuses. Bien que, le projet de loi a été annulé par le gouverneur, par le médecin de haut niveau et les militants LGBT locaux. La proposition, qui a échoué devant le Comité de la santé publique, du bien-être et du travail de la Chambre, aurait protégé les professionnels des soins de la santé privés, les installations et les assureurs s’ils ne voulaient pas aider certaines catégories des personnes s’ils les entravent. « Nous ne voulons pas que quelqu’un perde son emploi ou soit injustement critiqué pour avoir exercé son droit à la conscience », a déclaré le représentant républicain Brandt Smith au comité avant le vote. « La proposition a échoué deux ans après que l’Assemblée législative de l’État a retravaillé une loi d’objections religieuses à la demande du gouverneur républicain Asa Hutchinson après qu’elle ait fait face à la critique généralisée qu’elle était anti-homosexulle. Hutchinson, qui s’est exprimé contre la loi de la salle de bains, s’est opposé à la mesure de Smith », son bureau a dit. Le chirurgien d’État général, Greg Bledsoe a également exhorté le groupe à rejeter la loi, en disant qu’il n’était pas nécessaire et qu’il enverrait le mauvais message. « Je pense que c’est bien intentionné, mais je pense que c’est erroné et je pense que c’est la mauvaise direction pour notre état », a déclaré Bledsoe à la chambre des représentants. Smith a nié que la mesure soit homophobe et qu’on permettrait de discriminer les personnes sur la base de l’identité sexuelle ou de la sexualité. La proposition n’aurait pas non plus empêché les employeurs de désigner la participation à un service de la santé comme une exigence fondamentale de l’emploi. La mesure a été soutenue par le conseil de famille d’Arkansas, le groupe conservateur qui a poussé pour la loi des objections religieuses il y a deux ans et soutient la loi de salle de bains.

LEAVE A REPLY

Login with: 
Please enter your comment!
Please enter your name here