Un homme de Nouvelle-Zélande est reconnu coupable d’avoir utilisé le Grindr pour kidnapper un adolescent

0
72

Un homme en Nouvelle-Zélande a apparu devant le tribunal, accusé d’avoir utilisé le Grindr pour demander à une autre personne qui l’aiderait à kidnapper un jeune garçon avec le but d’avoir des rapports sexuels avec lui. Michael John Kight, de 24 ans, a comparu devant un tribunal de district au cours de la semaine dernière pour plusieurs chefs d’accusation en incluant l’incitation d’une autre personne à un enlèvement à des fins sexuelles. Selon les accusations, les descriptions de l’inceste, de la bestialité et des violences sexuelles seraient présumées inclure dans les conversations sur l’enlèvement possible. Il est également accusé d’envoyer des photos nues et des messages sexuels à quelqu’un qu’il croyait avoir moins de 16 ans, le récit était faux. Les accusations, qu’on impliquait également la distribution de pornographie juvénile à trois comptes de messagerie, et qu’on été remontait à décembre. Kight a fait face à plusieurs accusations d’utiliser le Grindr ou les autres systèmes de messagerie pour inciter une autre personne à l’accompagner à enlever un garçon de moins de 16 ans, dans l’intention de mener une rencontre sexuelle. Il a été renvoyé sans plaidoyer jusqu’au 7 d’avril.

LEAVE A REPLY

Login with: 
Please enter your comment!
Please enter your name here