Les hommes séropositifs sont deux fois plus susceptibles de se suicider

0
107
Hiv- Aids

La nouvelle recherche montre que les hommes séropositifs sont deux fois plus susceptibles de mourir de suicide que les membres de la population générale. La situation choquante provient d’une étude de quinze ans sur près de 90 000 personnes diagnostiquées avec le VIH en Angleterre et au Pays de Galles, présentées par Sara Croxford de Public Health England lors de la conférence de l’Association britannique du VIH de cette semaine. Et selon les chiffres, alors que les maladies qui définissent le SIDA représentaient 58% des décès chez les personnes vivant avec le VIH, le taux de suicides dans ce groupe, à 2%, était deux fois supérieur à celui de la population générale. En ce qui concerne les femmes, la différence est presque imperceptible. Le suicide est le plus susceptible de se produire au cours de la première année suivant le diagnostic, avec quatre suicides sur dix au cours de cette période. Le taux de suicide masculin récemment diagnostiqué est cinq fois supérieur à celui de la population en général. L’étude a suivi la santé masculine sur une période de 15 ans, de 1997 à 2012, mais aucune preuve n’a été enregistrée quant à une chute des suicides au cours de la période d’étude. Les chiffres ne dépendent pas du niveau de soins et de traitement. Bien que les chercheurs n’aient pas de données sur les facteurs sociaux ou comportementaux qui pourraient expliquer les résultats, le taux de suicide particulièrement élevé lors de la première année d’un diagnostic de VIH suggère que la stigmatisation, les difficultés d’adaptation au diagnostic, l’insuffisance de la santé mentale et le manque de services de soutien contribuent au suicide.

LEAVE A REPLY

Login with: 
Please enter your comment!
Please enter your name here