La Gambie peut abroger la loi exigeant la peine à perpétuité pour les gays

0
100

Les politiciens gambiens demandent l’abrogation d’une loi de 2014 qui prévoit la peine à perpétuité à ceux qui ont été reconnus coupables d’une « homosexualité aggravée ». Un projet de loi a été signé par l’ancien président Yahya Jammeh en 2014. Le secrétaire des Affaires étrangères de la Gambie, Ousainou Darboe, a déclaré à SMBC News : « L’homosexualité était peut-être quelque chose que Jammeh avait imaginé pour embobiner des clercs qui l’entouraient ». Le ministre des Affaires étrangères a ajouté que les homosexuels étaient une arme pour les répressions du président. Farboe est le chef du Parti démocratique uni, le plus grand groupe politique qui était l’opposition officielle au gouvernement de l’ancien leader du pays, et maintenant le parti exige que la loi soit abrogée dès que possible. L’ancien président avait mentionné que les homosexuels étaient des « vermines » en disant qu’ils devaient être traités comme des moustiques. Il a également affirmé en septembre qu’il pouvait soigner le SIDA, mais seulement les lundis et les jeudis. Yahya Jammeh a gouverné le pays de 1994 au décembre 2016, lorsqu’il a perdu l’élection. Il a accédé au pouvoir suite à un coup d’état militaire. Au cours de son règne durant 22 ans, il a écrasé toute opposition à son régime et a encouragé la violence contre la communauté LGBT.

LEAVE A REPLY

Login with: 
Please enter your comment!
Please enter your name here