Le gouvernement russe a fait des commentaires hilarants sur la purge tchétchène anti-gay

0
97

Lors d’un échange dissuasif pendant la conférence de presse de Moscou aujourd’hui, un porte-parole du ministère des Affaires étrangères du pays a réagi de manière agressive à une question du journaliste finlandais Erkka Mikkonen sur les persécutions homophobes à la République de Tchétchénie. M. Mikkonen, qui a rapporté sur la purge, a demandé au fonctionnaire si elle était d’accord avec les affirmations de la Tchétchénie selon lesquelles « il n’y avait pas d’homosexuels en Tchétchénie ». Le fonctionnaire a répondu en demandant le nom du journaliste et les détails sur son emploi, qu’elle a répété devant la caméra dans un message adressé au leader tchétchène Ramzan Kadyrov.

« Cher Monsieur Kadyrov, aujourd’hui, lors de notre briefing, il y a un représentant de la télévision finlandaise Erkka Mikkonen. Il s’intéresse beaucoup à la présence ou à l’absence de gays en Tchétchénie. Ce n’est pas une question pour un porte-parole du ministère des Affaires étrangères. Pourriez-vous organiser un voyage particulier en République tchétchène pour ce journaliste où il pourra trouver des réponses à toutes ses questions ? », a déclaré le fonctionnaire, « je pense que j’ai fait tout mon possible ». Je comprends que c’est votre sujet préféré … allez-y et écrivez un bon article », a-t-elle conclu en invitant le journaliste directement en Tchétchénie pour continuer ses enquêtes parce que c’était hors du pouvoir du Ministère.

LEAVE A REPLY

Login with: 
Please enter your comment!
Please enter your name here