Le programme d’application des renconres Chappy est accusé d’âgisme

0
60

Le programme d’application des renconres populaire des homosexuels a été obligée de corriger son sondage en demandant aux utilisateurs de donner leur opinion sur le service, car cette enquête n’incluait pas les personnes de plus de 50 ans. L’une des premières questions de l’enquête maintenant corrigée demandait aux utilisateurs leur âge. En entrant une valeur supérieure à 50, une zone de texte indiquait aux utilisateurs: « Entrez une valeur comprise entre 18 et 50 ». Et cela était considérée comme une discrimination selon l’âge (l’âgisme) car le stéréotype selon lequel les personnes âgées sont éloignées d’Internet et le programme d’application des renconres a prouvé que c’était faux – ils discutaient, ils se rencontraient, ils sortaient et sont tombé amoureux. Sam Dumas, le chef de marque du Chappy, a déclaré à Gay Star News qu’ils acceptaient de prendre la responsabilité de l’erreur de l’administrateur et de corriger l’enquête pour inclure la catégorie d’âge 50+. Le sondage était géré par le Typeform, une entreprise qui crée des formulaires en ligne pour des sondages sur les sites web différents. Le programme d’application a été fondée par l’ancienne vedette de Made in Chelsea, Ollie Locke et le partenaire d’affaires Jack Rogers. Il vise à défier la culture « connectée » du programme d’application comme le Grindr, en offrant aux utilisateurs le choix entre des rencontres occasionnelles et des rencontres sérieuses.

LEAVE A REPLY

Login with: 
Please enter your comment!
Please enter your name here