300 des enfants transsexuels ont un délai de développement pubértaire

0
71

Au Royaume-Uni, environ 300 des enfants transgenres par an choisissent de prendre des médicaments bloquant la puberté car ils ont besoin de plus de temps pour réfléchir à la façon dont ils s’identifient. Le traitement bloquant la puberté, qui est réversible, permet aux enfants transgenres de se soulager de l’anxiété associée au développement des poils du visage, des seins ou de l’approfondissement de la voix, ce qui créent des obstacles supplémentaires ou des transitions ultérieures. « La plupart des jeunes se félicitent de l’intervention « bloquante » pour les aider à se sentir plus à l’aise dans leurs corps tout en gardant les options futures de genre ouvertes », – on a souligné dans une étude sur la dysphorie des enfants et des adolescents par le Tavistock et Portman NHS Trust, le centre sur les questions de genre basé à Londres et à Leeds, rappelé dans l’une des dernières publications. Selon l’étude, plus des recherches doivent être faites pour comprendre les avantages psychologiques du traitement sur les enfants des âges différents. Le Tavistock et Portman NHS Trust ont également vu une augmentation du nombre des mineurs qui visitent la clinique – et seulement l’année dernière 2519 soit 25% de plus par rapport à l’année précédente, pour une moyenne d’environ 50 patients par semaine. Selon les médecins, le nombre croissant des jeunes aiguillés vers la clinique est attribuable à une variété des facteurs, y compris la discussion publique des enjeux transgenres dans la société moderne et la sensibilisation des personnes transsexuelles aux services médicaux.

LEAVE A REPLY

Login with: 
Please enter your comment!
Please enter your name here