Le gouvernement britannique ne prévoit pas d’envoyé des droits LGBT

0
55

Aux États-Unis, l’administration d’Obama a mis en place un envoyé spécial pour les droits mondiaux des LGBT en 2015, pour plaider en faveur du respect des droits humains des personnes LGBT à travers le monde à temps plein. Mais cette position est vacante depuis plus d’un an, depuis que Donald Trump est arrivé au pouvoir. Les activistes ont appelé le Royaume-Uni à reprendre le travail abandonné par les Etats-Unis sur les droits LGBT mondiaux, mais le plan d’action LGBT du gouvernement ne l’impliquait pas. En réponse à une question posée au Parlement par Stewart McDonald du SNP, la ministre des affaires étrangères, Victoria Atkins, a semblé exclure un tel poste, en déclarant qu’il était actuellement beaucoup plus important de répandre la tolérance et de lutter contre la discrimination. Nous considérons qu’il est plus efficace de promouvoir les droits des personnes LGBT dans le cadre d’une approche plus large de l’égalité et de la non-discrimination, et par l’engagement régulier des ministres et des fonctionnaires des FCO dans nos ambassades et des Commissions Hautes à l’étranger. Nous n’avons actuellement aucun projet de nomination d’un envoyé spécial pour travailler exclusivement sur les droits des LGBT ».

LEAVE A REPLY

Login with: 
Please enter your comment!
Please enter your name here